Rechercher
  • Guilhem de Gevigney

A nous, les hommes !

Mis à jour : 7 nov. 2018


A nous, les hommes, debout ! Levons-nous à la lumière !

Tous, dans nos différences, dans nos tempéraments, nos blessures, nos joies et nos peines, nos erreurs et nos épreuves, nos gloires et nos réussites…

Le monde a besoin de nous debout ! Actifs, acteurs de nos vies avant que d’édifier le monde. Je nous invite instamment à construire le monde en même temps que l’édification de notre homme intérieur. Rejoignons notre montagne, notre désert, notre cellule intérieurs. C’est ici, et ici seulement, que je vous propose de bâtir le monde avant de construire à l’extérieur.



A nous hommes autoritaires qui pensons que le fait d’en imposer, d’écraser les autres, fait de nous des hommes de charisme. Apprenons que la fermeté est l’alliance de la force et de la douceur. Descendons en nous-mêmes et nous y trouverons cette vulnérabilité que nous fuyons. Enracinons notre puissance dans le consentement à notre vulnérabilité. Mettons notre puissance au service de la tendresse pour nous-mêmes et pour ceux qui nous sont confiés. Que cette force qui nous est donnée serve pour protéger les plus fragiles, défendre la dignité de chaque personne. Que notre puissance soit canalisée pour le service du bien de tous et non notre ego. Soyons audacieux, visionnaires et magnanimes pour édifier un monde juste. Apprenons à écouter en nous, à faire silence et à prendre conseil d’autrui. Il n’est pas de plus sage que celui qui prend le soin de discerner, prendre conseil et trancher avec courage ! Et le véritable courage est celui du consentement à notre propre vulnérabilité.


A nous autres, les hommes mous, debout ! Levons-nous dans la puissance de notre virilité ! Cette puissance du masculin qui nous est donnée pour créer, dire le beau, enseigner le vrai, manifester le bon sur les places publiques et dans le secret des cœurs. Je nous invite à nous reconnecter à cette énergie de puissance qui donne de se positionner contre l’injustice. Nous ne sommes pas impuissants. Nous ne sommes pas mous ! Refusons le confort et la facilité. Apprenons à poser des actes engageant. Nous qui nous savons vulnérables, consentons à la puissance que nous donne le fait d’être un homme. Consentir n’est pas accepter la fatalité, c’est accueillir le réel tel qu’il est. Et nous pouvons tous et chacun changer. Changer en nous, changer notre vie par la force intérieure qui nous habite et que nous avons parfois enfouie trop profondément.


Hommes debout pour régner, conquérir, aventurer, soigner, annoncer, transmettre, aimer !

Non la violence et la mollesse ne sont pas les seuls horizons des hommes. Je crois en l’homme ferme et fidèle, puissant et vulnérable, doux et humble, courageux et audacieux, fragile et magnanime, blessé et conscient, fort et miséricordieux.


Oui, être homme est une vocation à la hauteur du désir d’absolu que nous avons au fond de nous.

Goûtons à la hauteur, la largeur, la longueur et la profondeur de ce que c’est que d’être un homme.

#TousHerauts

58 vues

©2018 by Guilhem de Gevigney. Proudly created with Wix.com